A Cachan, il est temps de se jeter à l’eau !

Tribune d’octobre 2017

L’eau n’est pas une marchandise : c’est un bien commun qui engage notre responsabilité devant les grands enjeux de la planète.

C’est pourquoi l’accès de tous à l’eau potable est un service public sous la responsabilité des collectivités territoriales.

Voilà un an, nous alertions les Cachanais sur la possibilité offerte par la mise en place de la Métropole du Grand Paris et de ses 12 territoires de changer de mode de gestion.  Maintenant, les 4 élus municipaux PS et PCF de Cachan qui siègent au Conseil du Territoire Grand Orly-Seine-Bièvre (qui a absorbé l’ancienne Communauté d’Agglomération du Val de Bièvre) doivent se prononcer avant le 1er janvier 2018 sur la reconduction de l’adhésion de notre commune au SEDIF (Syndicat des Eaux D’Ile de France).

En 2010, ce syndicat de communes a délégué pour une période de 12 ans la production et la distribution de l’eau potable à Veolia. Ce groupe a fait de l’eau un produit marchand et en perçoit des bénéfices fabuleux. Ce nouveau contrat a permis une baisse substantielle du prix de l’eau. Toutefois, la Chambre Régionale des Comptes vient d’épingler la gestion du SEDIF en notant que la rémunération de Veolia a plus que doublé depuis 2010.

Une nouvelle possibilité s’ouvre donc aux communes qui le veulent de quitter le SEDIF et de créer une régie publique : c’est une bonne nouvelle pour une meilleure maîtrise des coûts et des prix aux usagers.

Nous, élus de Cachan Ensemble, avons rejoint les 200 signataires de l’appel lancé par la Coordination Eau Ile-de-France en faveur d’une gestion publique de l’eau.

Nous demandons aux élus représentant Cachan au Territoire Grand Orly-Seine-Bièvre d’œuvrer dans ce sens.