Améliorer la qualité de l’air : oui, mais …

Résultat de recherche d'images pour "zfe"

 

Tribune de juin 2019

La qualité de l’air en région parisienne n’est pas bonne : la concentration en particules fines et en dioxyde d’azote dépasse les valeurs limites des normes européennes.
La Commission européenne a donc mis en demeure la France de mettre en place des mesures avec obligation de résultats.

Le Conseil de la Métropole du Grand Paris (MGP) a décidé en novembre 2018 de créer à l’intérieur de l’autoroute A86 une zone à faibles émissions (ZFE).
Il reviendra aux maires de prendre les arrêtés nécessaires.
Concrètement, dès le 1er juillet, la circulation sera interdite aux véhicules très anciens et très polluants (Crit’Air5 et non Crit’Air), c’est à dire :
les voitures et véhicules utilitaires diesel d’avant le 1er janvier 2001 et voitures essence d’avant le 1er juin 2000, ainsi que les véhicules utilitaires légers essence d’avant le 1er janvier 1997 (interdiction du lundi au vendredi de 8h à 20h),
les poids lourds et autobus/autocars diesel d’avant le 1er octobre 2001 et essence d’avant le 1er octobre 2006 (interdiction 24h/24 et 7j/7).

Ces mesures sont brutales et non concertées : dans un mois, environ 800 véhicules cachanais seront immobilisés en semaine, privant de moyens de déplacement les plus modestes.
Une fois de plus des autorités lointaines pèsent sur le quotidien des habitants.
Nous approuvons la maire dans ses demandes au président de la MGP de mise en place d’aides significatives aux personnes les plus fragiles pour le remplacement de leur véhicule et dans sa volonté de lancer une consultation citoyenne et faire délibérer le Conseil municipal : en l’absence de telles mesures d’accompagnement, nous prendrons position contre cette mesure.