Bien grandir et mieux vieillir ensemble

Bien grandir et mieux vieillir ensemble

Bien grandir et mieux vieillir ensemble

La commune, en tant qu’administration publique la plus proche des citoyens, est le témoin privilégié de leurs besoins. La nouvelle municipalité mobilisera tous les moyens dont elle dispose pour réduire les inégalités sociales, pour faciliter le parcours scolaire de nos enfants dans un dialogue apaisé et constructif, garantir l’accès aux soins pour tous, promouvoir la prévention et l’accompagnement tout au long de la vie.

Proposition n°4 : Offrir le meilleur à nos enfants dans un dialogue apaisé

ecole carnot

Au niveau des écoles

Nous poursuivrons l’aide municipale aux projets éducatifs des enseignants (classes de découverte, classes à thème, …) et à l’accompagnement des enfants dans le passage de l’école élémentaire au collège.
Dans les travaux réalisés chaque année, nous donnerons une priorité à la réhabilitation du patrimoine scolaire pour assurer une rénovation régulière des classes et des parties communes.
S’agissant de la réforme des rythmes scolaires, des dépenses et des recrutements ont déjà été engagés pour sa mise en œuvre en septembre prochain.
Dès notre arrivée, un audit sera réalisé pour évaluer sa faisabilité humaine, financière et organisationnelle : nous statuerons sur sa pertinence pour une mise en place intégrale ou partielle dès septembre. Une attention particulière sera portée aux écoles maternelles qui posent nombre de questions vis à vis de l’épanouissement de l’enfant dans cette nouvelle organisation et pourra conduire à différer sa mise en œuvre.
Nous pourrons décider d’appliquer, selon des critères d’évaluation élaborés avec la communauté éducative, des mesures correctives.
Ces mêmes critères seront utilisés courant 2014 – début 2015 pour évaluer les écarts éventuels entre le projet et sa concrétisation.
Les différents acteurs seront invités à s’exprimer dans le cadre d’un nouveau dispositif de concertation, avec pour objectif de définir des mesures d’aménagement et d’accompagnement pour septembre 2015, et d’identifier des orientations pour une révision ultérieure du Projet Educatif de Territoire à l’aune de la cohérence des contenus et de la bonne coordination des acteurs.

dessin_enfant_cropped

Au niveau des collèges

La Ville n’a pas de compétence particulière vis-à-vis des collèges, mais elle ne peut être indifférente à leur évolution.
La répartition des caractéristiques sociales des familles des deux collèges sont très contrastées, en relation directe avec l’urbanisation et la sectorisation géographique.
Les deux collèges publics de Cachan doivent être valorisés et permettre une mixité sociale équilibrée ayant pour objectif de tirer vers le haut notre système éducatif local. Nous interviendrons auprès du Conseil général et de l’Éducation nationale afin, notamment, de réfléchir à une fusion des collèges Victor Hugo et Paul Bert permettant une sectorisation par niveau (6e-5e sur un site et 4e-3e sur l’autre) plutôt que géographique.
Nous conserverons les dispositifs existants de passerelle entre les écoles et les collèges. Nous renforcerons le rôle de la référente sociale scolaire de la Ville dans les collèges et mettrons en œuvre le projet de réussite éducative avec la mise en place d’une équipe pluridisciplinaire de soutien permettant l’accompagnement individuel des enfants présentant des fragilités.

Restauration scolaire et pause méridienne

Nous poursuivrons la politique de restauration scolaire fondée sur une gestion en régie intégrale permettant de garantir la diversité d’approvisionnement en denrées alimentaires et la production de repas innovants et de qualité gustative par les cuisines centrales de la Ville.
La Ville promouvra la protection de l’environnement et le développement durable à travers le cahier des charges de ses appels d’offres, notamment en privilégiant les circuits courts, c’est à dire la disponibilité des produits dans un rayon de 200 kilomètres.
Elle inclura des produits issus de l’agriculture biologique tout en maîtrisant les coûts d’approvisionnement.
Nous veillerons à l’amélioration de l’encadrement de ce moment du repas des enfants en poursuivant l’application du guide de la pause méridienne.

Séjours de vacances

Au fil des années, la mairie a concentré l’offre de séjours de vacances au printemps et l’été pour les enfants de 6-11 ans sur le château de Bussy le Repos, de même que les mini-séjours organisés par les centres de loisirs municipaux.
Afin d’élargir l’horizon des enfants, nous veillerons à ce que la Ville propose une offre plus diversifiée et tournée vers l’international grâce à des jumelages renforcés avec d’autres pays sur les cinq continents.

IUT

Proposition n°5 : Favoriser les projets des jeunes et l’intégration des étudiants

Cachan est une ville riche de sa population étudiante actuellement ignorée des politiques municipales. Nous créerons un Pass Étudiant Cachan pour les étudiants résidants à Cachan afin de renforcer la fréquentation de nos équipements culturels : cinéma, théâtre… Nous voulons aussi renforcer leur intégration dans le tissu associatif cachanais et les partenariats avec les établissements d’enseignement supérieur (notamment ENS et ESTP) en collaborant à certains projets festifs, culturels et sportifs. Nous faciliterons aussi la mise en relation des jeunes étudiants cherchant à s’installer dans des logements sur la ville.
Parce qu’il est de notre devoir d’assurer la réussite de nos jeunes, nous souhaitons leur accorder davantage de place dans la vie démocratique municipale afin de proposer une politique pour toute la jeunesse cachanaise. Pour cela, nous renforcerons le rôle du Conseil des Enfants et du Conseil des Jeunes en les ouvrant plus sur ceux qui les ont élus, permettant ainsi d’accroître la participation des jeunes à la vie citoyenne de leur commune. Cette ouverture contribuera à l’émergence de réflexions et de propositions dans tous les secteurs géographiques de la ville et favorisera ici encore la citoyenneté de tous les jeunes et pas seulement des jeunes élus.
La nouvelle municipalité s’engagera alors à ce que ces projets n’en restent pas au stade de l’écrit mais qu’ils bénéficient au contraire d’une réelle mise en œuvre avec l’allocation de fonds municipaux dédiés et l’aide à la recherche de financements extérieurs.

centre medico social

Proposition n°6 : Accompagner tous les publics par une offre de prévention et de santé

Nos objectifs sont de contribuer à réduire les inégalités de santé, mieux accompagner le vieillissement et favoriser l’intégration des personnes handicapées dans la vie de la cité.
Nous commencerons par faire un état des lieux précis des services offerts, en travaillant avec les habitants, les services et tous les partenaires intervenant dans le domaine de la santé. Nous pourrons alors mieux évaluer les besoins et adapter l’offre en matière de santé.
Nous nous appuierons sur le Centre municipal de santé (CMS) et à partir des obligations réglementaires dans le domaine de l’hygiène et de la salubrité, nous le ferons évoluer vers une Maison de de Santé.
Cette Maison aura pour mission d’offrir des services cohérents et coordonnés, dans une démarche de santé publique axée sur la prévention, au plus près des demandes et des besoins de santé de tous les habitants, quels que soient leur âge, leur condition sociale et leur état de santé.
Nous accompagnerons le vieillissement, en favorisant par exemple les projets intergénérationnels et les activités pour les seniors ;
Nous soutiendrons les familles et les aidants des personnes âgées, des handicapés ou des malades : un café des aidants leur permettra d’échanger et de trouver un appui. Nous nous engageons également à ce que les principales réunions publiques organisées par la municipalité se tienne en présence d’un interprète en langue des signes.
Nous favoriserons le maintien à domicile de toutes les personnes âgées ou en situation de handicap qui le souhaitent.