Cachan, développement urbain participatif ?

Tribune de mai 2019

Comment Cachan peut-elle se développer et rester authentique, entrer dans la métropole du Grand Paris et rester une ville à taille humaine ? Et surtout comment le faire avec ses habitants ?

Notre ville a beaucoup bâti depuis 15 ans : elle s’est un peu égarée dans une stratégie trop immobilière que Cachan Ensemble a condamnée de 2014 à 2017. L’ancien maire a trop souvent agi seul, sans associer les habitants, ou au gré de pseudo-concertations. 700 habitants ont interpellé sans succès le Conseil municipal par une pétition sur le projet immobilier du coeur de ville. Un recours a été déposé contre le permis de construire en 2017 par une association locale.

La nouvelle municipalité est revenue sur ce projet en annulant ce permis. Elle a mené plusieurs ateliers avec les requérants : l’un des résultats tangibles a été l’augmentation de l’espace public disponible rue Guichard pour l’animation urbaine.
Elle agit pour limiter l’emprise des promoteurs dans le contexte réglementaire permissif du PLU : cet objectif se traduit par une démarche d’élaboration avec les habitants d’une charte promoteur dont les préconisations orienteront l’évolution de notre belle ville.

Des projets structurants bousculent notre territoire : éco-quartier autour de la gare Arcueil-Cachan, avenir du campus de l’ENS, restructuration du centre-ville… Les enjeux du vivre ensemble nécessitent d’aller plus en profondeur pour mieux prendre en compte les besoins des habitants dans la définition des lieux dont ils sont les usagers du quotidien.

Samedi 11 mai, la ville organise des ateliers de Parlons ensemble de Cachan sur ces sujets. Investissons-les pour transformer les intentions en actes.