Démoulé à chaud n°12

Démoulé à chaud ! C’est le titre de ce court billet qui suit les sorties du Conseil Municipal de notre ville. Une manière de humer l’atmosphère en quelques touches impressionnistes, sans parti pris d’exhaustivité, mais avec le parti résolu de vous informer et de vous faire sourire.

Revenons donc à chaud sur la séance du Conseil municipal de ce jeudi 4  avril  2019.  Une séance de vote du budget et une histoire de virage …

Virage dangereux à droite

La séance inaugure la nouvelle salle du patio (ndr : très réussie ainsi que le nouveau hall des services). Et commence avec en entrée le rapport sur l’égalité homme/femme dans les services de notre ville.

Une occasion pour la droite de se signaler avec des interventions qui nous montrent que les stéréotypes sont encore très ancrés dans certains esprits, le sexisme et le machisme jamais très loin. Notons juste qu’une fois de plus nous aurons entendu les hommes de droite, les femmes n’ayant toujours pas voix au chapitre dans ce groupe.

Grosse réprobation dans les bancs et recadrage de la Maire. Il faudra s’en souvenir et éviter tout virage à droite en 2020…

Courbe de gauche

Le Conseil enchaîne avec son plat de résistance : le budget 2019. Ce dernier budget de la mandature marque une réelle inflexion que Cachan Ensemble souligne  (lire l’intervention de Sandrine Churaqui) et salue par son abstention, une première depuis 2014.

Dans un contexte rendu difficile par le gouvernement (réduction des dotations, suppression de la TH, hausse des bases des taxes…), la municipalité tient un équilibre difficile entre refus de l’augmentation des taux d’impôt, maintien des services locaux et de l’emploi municipal, maîtrise des dépenses …

Difficile de tenir cette trajectoire étroite, avec la certitude que sa poursuite finirait par entamer le muscle et l’os.

Tournant serré

La section d’investissement enregistre un tournant.

Le programme d’investissement reprend essentiellement les projets en cours à achever (hôtel de ville, rives de Bièvre…)  et des services essentiels (extension de l’école du Coteau) …

Les achats fonciers tous azimuts ont été stoppés et la ville revend des biens et parcelles pour assurer des recettes et limiter l’endettement, d’ailleurs en recul en 2019.

Ces orientations convergent avec nos analyses depuis 2014 et Cachan Ensemble s’en réjouit.  Avec une légère ombre au tableau, le fait de devoir assumer une partie de l’investissement du théâtre contrairement aux affirmations de l’ancien maire.

A signaler aussi la confirmation de l’enveloppe du budget participatif, une évolution positive qui permet à notre ville de se mettre à niveau de ses voisines.

Courbe avec visibilité réduite

Le Conseil municipal décide ensuite les subventions aux associations. Sans surprise, les dotations sont à la baisse dans le contexte financier.

Cela mériterait pour les associations à caractère sociale de faire une revue d’ensemble et d’examiner en commission municipale les rapports d’activité pour mesurer l’impact sociale des réductions de subvention.

Dominique Lanoe donne la position de notre groupe (lire l’intervention).

Demi-tour

En fin de séance, la maire indique le départ de sa directrice de cabinet..

Applaudissements respectueux de la salle.

Saluons le professionnalisme et l’engagement de Dominique Barjou au service de la majorité municipale et de notre ville.

 

Rendez vous le jeudi 6 juin pour le prochain conseil municipal.

Stéphane Rabuel, co-président de DNV

(Les propos de ce billet n’engagent que son auteur)