Démoulé à chaud n°13

Démoulé à chaud ! C’est le titre de ce court billet qui suit les sorties du Conseil Municipal de notre ville. Une manière de humer l’atmosphère en quelques touches impressionnistes, sans parti pris d’exhaustivité, mais avec le parti résolu de vous informer et de vous faire sourire.

Revenons donc à chaud sur la séance du Conseil municipal de ce jeudi 6 juin  2019.  Et pour ce 13ème « démoulé à chaud », conjurons le mauvais sort…

13 sans table

Sur les bancs du public, nous sommes 13 et Cachan Ensemble tient la majorité des chaises!  Au passage, il faudra vraiment faire quelque chose pour le confort de nos séants (à Cachan Ensemble on a bien émis des idées, assez écolo au demeurant, mais ce n’est pas avouable dans ce billet).

Mais trêve de plaisanterie, autour de la table, nos conseillers sont prêts. C’est parti !

Sous l’échelle

Cette séance de juin enregistre l’approbation du compte de gestion et du compte administratif.

Se trouve confirmés une meilleure maîtrise du budget et  le retour à un excédent de fonctionnement. Pas une mince affaire en ces temps où le gouvernement s’attaque aux recettes des collectivités.

En parallèle, l’endettement est réduit, en appui sur l’inflexion de la politique d’acquisition foncière dans certains quartiers. Bref l’escalade que Cachan Ensemble avait regrettée est enrayé… on évite l’échelle !

Chat noir

Le Conseil aura aussi modifié le tableau des emplois et procédé à l’ouverture de deux postes de personnels de santé. La droite n’aura pas comme de coutume vilipendé les promotions d’agent et l’emploi public et aura même déclenché l’hilarité du conseil en proposant un candidat médecin… Le chat noir est évité, mais restons sur nos gardes !

Et, un bonheur n’arrivant jamais seul, le conseil aura enregistré une prise de parole d’une conseillère de droite… il étrait temps, la mandature s’achève prochainement.

Parapluie

La ville n’ouvre pas le parapluie sur le handicap. Elle poursuit son obligation de rendre accessible les espaces publics pour les personnes à mobilité réduite.

Sandrine Churaqui, membre de la commission,  prend la parole pour Cachan Ensemble (lire l’intervention). Le rapport annuel retrace les avancées et actions, mais il faudrait accélérer les investissements même si les travaux sur les installations existantes nécessitent des calendriers plus longs.

Miroir brisé

A la demande de Cachan Ensemble, le conseil se termine avec un échange sur les dossiers traités par la métropole du grand Paris (en l’absence du conseiller métropolitain) et le territoire-Grand-Orly Seine Bièvre (nom de code T12, trois conseillers de la majorité).

Un moment pour prendre conscience de l’impact sur le quotidien de ces instances lointaines : ordures ménagères, eau et assainissement, plan d’urbanisme … un ensemble de sujets qui conditionnent nos services publics et sont au cœur de l’écologie active quotidienne.

L’occasion aussi de prendre des nouvelles de nos valouettes après la disparition de la Communauté d’agglomération du val de Bièvre. Nous consacrerons notre tribune de juillet-août à la question (lire ici).

Alors ne brisons pas le miroir et continuons de faire la transparence. Pour remettre le territoire à portée, sinon d’engueulade, du moins des usagers et des habitants.

 

Rendez vous le jeudi 4 juillet pour le dernier conseil municipal avant les vacances.

Stéphane Rabuel, co-président de DNV

(Les propos de ce billet n’engagent que son auteur)