Démoulé à chaud n°6 !

Démoulé à chaud ! C’est le titre de ce court billet qui suit les sorties du Conseil Municipal de notre ville. Une manière de humer l’atmosphère en quelques touches impressionnistes, sans parti pris d’exhaustivité, mais avec le parti résolu de vous informer et de vous faire sourire.

Revenons donc à chaud sur la séance du Conseil municipal de ce jeudi 24 mai 2018. Pour cette 1ère séance de notre nouvelle maire, être ou ne pas être…

En être (ou pas)

Notre nouvelle maire ouvre son premier conseil municipal. Nouveau plan de table de la municipalité (faut s’habituer) et ambiance détendue. C’est parti !

Pas mal de chaises vides dans les rangs de la majorité municipale (y voir un signe ?) et surtout la nouvelle place de notre ex-maire, vide,  dans l’angle (gauche ou mort au choix du lecteur).

Dans le public les rangs sont clairsemés aussi. A signaler une délégation En Marche, bel et bien assise … à droite (tout un symbole non ?).  Quant à la droite, nous aurons l’occasion d’y revenir tellement elle s’est distinguée dans cette séance de Conseil (rarement en bien).

Le Groupe Cachan Ensemble est au complet, et le rédacteur un peu seul dans la salle (message à peine subliminale pour la prochaine fois, à bon entendeur…).

Peut-être ?

Le Conseil examine les délégations de la maire (en gros ce qu’elle peut faire sans délibération préalable du Conseil).

Le sujet est sensible pour Cachan Ensemble qui s’était opposé en 2014, puis de nouveau le 7 avril dernier, à ce que le périmètre de délégation soit un copier/coller du maximum autorisé par la loi. La démocratie vaut bien de discuter collectivement en Conseil et en transparence les décisions engageant la ville !

La majorité municipale a fait un pas vers la réduction du seuil pour les marchés publics (1,5M€ au lieu de 5M€) même si le cocktail des 27 articles laisse encore à notre sens des seuils inadaptés pour notre ville (emprunt jusque 10M€).

En tout cas un vent de dialogue et d’échange aura soufflé, plutôt bon signe ! Cachan Ensemble fait également un pas et Thierry Didier annonce notre abstention.

Être et néant

Dès le premier vote la droite montre toute l’étendue de sa division : 2 pour (UDI) , 2 contre (LR) et une abstention (LR).

Pendant toute cette séance, un des élus du groupe LR a poursuivi sa guérilla contre la maire entamée lors du conseil d’investiture d’avril et reposant sur des questions comptables et procédurales. Dans ces groupes où les femmes ne prennent jamais la parole,  je ne me souviens pas d’une seule expression sur le fond des sujets en 4 ans de mandature. Que veulent-ils  pour notre (leur) ville ?

Bon mais le rédacteur s’enflamme, après tout c’est leur problème…et aussi le désespoir de leurs soutiens dans les travées du public sans doute !

Savoir être

Le conseil valide ensuite la signature des baux pour le l’espace cultuel musulman et culturel de Cachan. Un dossier géré conformément à la loi de 1905 et qui permet l’installation d’un lieu décent et intégré dans la ville.

Cette délibération sera l’occasion d’une sortie (de piste) des représentants de droite (LR) qui ont examiné le dossier soit avec une lorgnette juridique (allant jusqu’aux stipulations du bail sur le ramonage) soit pire à travers un filtre ethnique les emmenant sur les pentes dangereuses de la discrimination religieuse ou raciale. Heureusement, un l’élu UDI de leur liste aura une intervention plus œcuménique…

Dominique Lanoe resitue le débat et rappelle le cadre légal. Il en profite pour rappeler le risque de revoir l’équilibre de la loi de concordat de 1905, la démarche aventureuse d’un Sarkozy lorsqu’il avait voulu la réformer ou les réactions à la maladresses d’un Macron sur ce même sujet.

Dans le public, fier d’être soutien du Groupe Cachan Ensemble dans ces moments là !

Être humain, être social

Le Conseil a entendu le rapport sur l’accessibilité des handicapés : ça avance, jamais assez vite bien sûr, mais des avancées concrètes, des petits riens qui changent tout…ne rien lâcher pour progresser toujours.

Le Conseil a également pris acte du rapport sur l’attribution des logements sociaux. Catherine Busson a rappelé les 2 chiffres clés : 1 833 demandes non satisfaites fin 2017, 119 attributions nouvelles seulement en 2017.

Une bonne occasion pour Cachan Ensemble de rappeler que notre groupe est favorable à la réalisation de logements sociaux sur l’ensemble du territoire communal et que nos élus ont voté l’ensemble des délibérations favorisant cet objectif :  convention avec l’EPFIF (30% de logement social), garanti des emprunts des bailleurs sociaux, rachat de logements…Un engagement de nos élus en Conseil municipal  et de Thierry Didier au conseil d’administration de Cachan Habitat.

Être et Avoir

Le film de la suppression des classes touche une foi de plus notre ville, avec des suppressions de classes à Carnot, Doumer et Belle-Image. Empêtré dans sa priorité de dédoubler les classes à 12 dans les quartiers en difficulté, l’éducation nationale ne fait plus face à ses obligations ailleurs et réduit les autres moyens : RASED, CIO, alourdissement des effectifs par classes hors zones prioritaires,…

Notre ville est pénalisée et le Conseil municipal adopte un vœu appelant à mettre en œuvre les moyens nécessaires à la réussite scolaire pour tous et à défendre des écoles de Cachan.

Adopté à l’unanimité, le vœu a été établi après un large échange entre les groupes politiques et une forte implication de Cachan Ensemble.

Bien être

Le rédacteur ne résiste pas à signaler le renouvellement de la convention pour la prévention bucco-dentaire.

Manière de finir avec un sujet léger car le prochain Conseil de juin sera consacré au compte administratif 2017. Sortez vos calculettes et rendez-vous le jeudi 28 juin à 20h30 !

Stéphane Rabuel, co-président de DNV

(Les propos de ce billet n’engagent que son auteur)