Démoulé à chaud n°1 !

Résultat de recherche d'images pour "dessin gateau démoulé à chaud"

Démoulé à chaud ! C’est le titre de ce court billet qui suivra les sorties du Conseil Municipal de notre ville. Une manière de humer l’atmosphère en quelques touches impressionnistes, sans parti pris d’exhaustivité, mais avec le parti résolu de vous informer et de vous faire sourire.

Revenons donc à chaud sur la séance du Conseil municipal de ce jeudi 28 septembre 2017. Une histoire de temps.

Les temps changent :

En cette 1ère séance de l’An I de l’ère « macronique », le Conseil vote un vœu contre la réduction des crédits d’État en faveur de la politique de la ville et des emplois aidés. Les élus de Cachan Ensemble ont bien sûr contribué activement à sa rédaction et apportent leurs voix tant cette initiative va dans le sens de notre opposition constante à la réduction des crédits locaux. Le Maire, qui hier encore se félicitait d’avoir soutenu à l’Assemblée nationale la réduction de la Dotation, Globale de Fonctionnement des communes, vote avec sa majorité comme un seul homme. Bon retour dans l’opposition nationale Mesdames et Messieurs !

Sale temps (pour les salariés de Cyclocity) :

Le Conseil municipal adopte également un vœu (lire ici) de soutien aux 315 salariés de Cyclocity dont l’emploi est menacé dans le cadre de la reprise du marché des Vélib par Smoovengo (à la place de JC Decaux). Cyclocity, dont le siège est à Cachan, assure l’entretien des Vélib. Une fois de plus, les sociétés adjudicatrices se font concurrence, au péril de leurs sous-traitants moins protégés. Cachan, comme les autres villes du syndicat d’achat, se devait de réagir pour que marché public ne rime pas avec casse sociale . C’est fait…à suivre.

Temps utiles :

Le Conseil municipal examine le bilan des Comités de quartier. L’occasion de saluer le travail qu’ils ont entrepris et leur rôle d’association des citoyens au développement urbain et à la vie locale. L’occasion pour Cachan Ensemble de rappeler qu’il faut aller plus loin en développant les budgets participatifs (Mme Hidalgo l’a fait à Paris).

Contretemps inutiles :

Inutiles et surtout pathétiques échanges quand un conseiller municipal de droite découvre à l’occasion de l’examen d’un dossier sur le maintien d’agrément vaccinal pour le centre médico-social de notre ville que la tuberculose frappe toujours …Et bien oui, Monsieur, la maladie de la pauvreté a malheureusement encore cours de nos jours !

Le temps passe :

Gérard Najman annonce en fin de séance qu’il vient de participer à son dernier Conseil et met fin à ses nombreuses années d’engagement municipal. L’ancien maire adjoint livre un témoignage (lire ici) sur ses actions en faveur de la démocratie participative, actions qu’il poursuivra au sein de Cachan Ensemble et de DNV . Séquence émotion dans la salle du Conseil qui salue de ses applaudissements cette dernière prise de parole publique. A bientôt, Gérard !

Stéphane Rabuel, co-président de DNV

(Les propos de ce billet n’engagent que son auteur)