Effets paysagers du projet immobilier de la SIER au 21-29 rue Guichard

Rédacteur : Gérard Najman

Ci-dessous, on voit la section piétonne de la rue Guichard un jour de fête de la musique : une photo qui date de 1991.

reu_guichard_decumanus

Le programme immobilier projeté fera l’angle entre la rue Cousté et la rue Guichard. La SIER a produit un certain nombre de simulations des paysages après construction de l’immeuble. De manière avantageuse comme c’est la coutume chez les promoteurs immobiliers.

simulation_sierprojet – document du promoteur

La simulation ci-dessus est très décalée vers la droite de la rue pour ménager une « perspective sur le Coteau » (sic).
Mais si on se décale vers la gauche pour se placer du point de vue d’un promeneur qui cheminera dans l’axe de l’espace piéton et verra ce futur immeuble en face de lui, on voit bien la masse qu’il représentera, ainsi que le montrent la photo de l’état actuel et la simulation ci-après faite par nos soins.
Une telle simulation a-t-elle été produite par la SIER ? En tout cas, elle n’a pas été montrée aux élus, ni aux habitants.
Ce futur immeuble tel que conçu bouchera un peu plus la perspective que donne la rue Guichard sur le verdoiement du Coteau, verdoiement qui a son importance dans l’ambiance minérale de cette rue.

rue_guichard_dir_est_2016la rue Guichard en 2016

rue_guichard_dir_est_simulation_apres_constructionla rue Guichard après construction (simulation Cachan Ensemble)

Ces vues soulignent la nécessité d’un retrait de ce futur immeuble côté rue Guichard, tant pour le maintien d’une respiration et d’une ouverture vers le Coteau que pour l’aménagement d’un espace de rencontre.

Rapprochons nous de la rue Cousté et examinons la perspective fournie par le promoteur :

Guichard lignes de fuite_3

Une perspective se définit par des lignes de fuite qui ont pour source un point unique : lorsque l’on veut simuler un nouvel objet dans le paysage, on trace des lignes de fuite qui ont pour origine le point des lignes existantes.

Nous avons tracé celles des immeubles existants (traits noirs) et celles de l’immeuble projeté (traits rouges) : nous constatons que les lignes qui définissent le futur immeuble ne prennent pas pour origine le point des lignes existantes.

Guichard lignes de fuite_1

Nous avons rétabli ce qui aurait dû être fait dans les règles de l’art avec un point de convergence unique : le résultat obtenu pour la volumétrie de l’immeuble projeté est tout autre.

Guichard meme point de fuite ht corrigee_2

Conclusion
Il est tout de même piquant d’entendre dans la bouche du Maire que la Ville n’a pas de projet sur la rue Guichard quand peu après on évoque la requalification de la place Eustache Deschamps et les études de la dernière section de la promenade inter-quartiers entre la place Jacques Carat et la montée vers les vignes du Coteau. Ces études ont commencé voici plus de 10 ans. Les habitants n’ont jamais été consultés.

De plus, quand le promoteur présente aux élus municipaux et aux habitants des éléments trompeurs quant à la réalité future de l’immeuble projeté, il le fait sous la responsabilité de la Ville.

C’est un ensemble qu’il faut mettre en cohérence et en harmonie.