Entre stupeur et ennui …

ennui_statue

Le dernier Conseil municipal s’est tenu le 12 février 2015.

Notons au passage que le Maire a décidé de réduire le rythme des séances du Conseil municipal : tous les deux mois seulement. Est-ce une manière de limiter le débat démocratique sur notre commune et de taire l’expression des élus, comme on le constate avec la suppression des tribunes des groupes politiques dans Cachan municipal sous prétexte d’élections départementales ? Toutes les autres villes avoisinantes les ont maintenues.

Fait notable (et nouveau) : l’UMP était en grande forme pour ce Conseil avec en ouverture une intervention qui dénonce le renouvellement d’une convention de location d’un local de la ville pour une association cultuelle musulmane. Un amalgame nauséabond avec les attentats terroristes de janvier dernier … Stupeur dans les rangs du Conseil, la lepénisation des esprits est en marche !

Un quart d’heure de perdu avec en prime une balle perdue pour le Directeur général des services auquel il est reproché de fournir des informations aux élus.

Le Débat d’Orientations Budgétaires (DOB) peut (enfin) commencer.
C’est un rendez vous essentiel pour la vie d’une commune. Dans l’idéal, son objectif est double :

  • – fixer le cadre financier d’élaboration du budget primitif afin d’apprécier les marges de manœuvre ;
  • – définir les priorités de l’actions municipale (investissements prioritaires, amélioration des services).

La première adjointe au maire, en tant qu’adjointe déléguée aux Finances, présente un document très général, sans mise en perspectives financières pour les prochaines années et avec seulement une page et demie d’orientations budgétaires pour Cachan.

Pour rester dans cette mauvaise tonalité, l’UMP nous gratifie de deux interventions marathon. Ennui garanti, même s’il faut rester vigilant car certains propos flirtent avec les extrêmes.

Les trois interventions de Cachan Ensemble se portent sur :

  1. la politique d’austérité du gouvernement (lire l’intervention de Gérard Najman),
  2. la faiblesse du DOB et les mauvaises perspectives financières pour la ville (lire l’intervention de Thierry Didier),
  3. et notre demande d’une politique urbaine ambitieuse avec l’écologie au cœur des orientations municipales (lire l’intervention de Marianne Jaouen).

Sur les autres points à l’ordre du jour, un sujet important : l’approbation du Schéma d’aménagement de gestion de la Bièvre et des projets de réouverture. Une occasion de poser des questions pour savoir ce qui est envisagé dans la ZAC Desmoulins, dans le quartier Cousté-Dolet et dans le jardin du Vallon. Nous demandons comment seront financés ces travaux et à quel horizon ?

Les réponses ne sont pas toujours claires mais nous comprenons que la renaturation n’a pas les faveurs du maire qui les trouve inadaptées en milieu urbain.

Sur différentes communes, des cafés citoyens ont été organisés pour parler des réouvertures comme à l’Haÿ les Roses, Arcueil, Gentilly et Fresnes. Nous voulons savoir si cela sera envisagé sur Cachan. Nous attendons toujours la réponse à cette heure … ça doit vouloir dire non !

Une bonne nouvelle ? Nous avons salué la création d’un lieu d’accueil enfants-parents. Pas besoin de longs discours quand les projets sont bons ! Voilà de quoi finir sur une touche positive.

La séance est levée à 23h30 après la présentation du vœu que nous avons déposé pour protester contre l’austérité imposée par l’État. Ce vœu est renvoyé en commission pour débat, conformément au règlement intérieur du Conseil (lire le texte du vœu). A suivre.

Rendez-vous le 9 avril 2015
pour le prochain Conseil municipal qui sera saisi du budget primitif.
Encore un gros morceau.
Citoyens, venez nombreux !