Entreprendre et innover ensemble

Entreprendre et innover ensemble

Entreprendre et innover ensemble

Un Contrat de Développement Territorial appelé « Campus Sciences et Santé » a été signé entre l’État et l’ensemble des communes de l’agglomération du Val-de-Bièvre et Bagneux. Ce contrat a pour objectif d’équilibrer le nombre d’emplois avec le nombre d’habitants. Depuis 1999, le nombre d’emplois à diminué à Cachan alors que la population a beaucoup augmenté.

Évolution du nombre d’emplois et du nombre d’habitants à Cachan entre 1999 et 2010 (source INSEE)

graph emploi chomage

Proposition n°7 : Développer l’économie et l’emploi local en renforçant l’attractivité de notre ville

Notre ville est située en bordure d’axes de communication offrant des opportunités de développement de l’activité économique. Malgré ce facteur favorable, notre rapport emploi / actif est de l’ordre de 0,67, donc inférieur à la moyenne du Val de Bièvre.
Pour remédier à ce déficit et satisfaire l’objectif du contrat, nous privilégierons l’installation d’un tissu dense de petites et moyennes entreprises car les grands groupes s’affranchissent bien trop souvent de l’imposition locale en ayant recours à des filiales délocalisées.

Nous encouragerons également l’artisanat ainsi que l’économie sociale et solidaire qui favorisent l’emploi local, car ces emplois ne sont pas délocalisables et répondent aux besoins des habitants.
De ce point de vue, le maintien d’activités dans le quartier Cousté-Dolet est un enjeu stratégique. Nous changerons la donne en étudiant au cas par cas leur situation et en faisant en sorte que les nouveaux projets immobiliers incluent des locaux commerciaux ou artisanaux en rez de chaussée, voire des bureaux au 1er étage.
Un autre site stratégique est le périmètre de l’ex ZAC du Coteau le long de la rue Gabriel Péri. Instituée en 1993, elle n’a encore rien produit en termes d’activités. Or elle est située en bordure d’un axe nord-sud entre Paris et Orly-Rungis et à proximité de la gare IGR de la future ligne 15. Ce terrain offre un gros potentiel d’installation d’activités dans le cadre du Contrat de Développement Territorial.

Au plan des commerces, nous retenons trois grands pôles prioritaires d’activité commerciale sur le territoire communal : Gare Arcueil-Cachan / RD920, centre-ville, La Plaine. Ces zones devront être rendues plus visibles (fléchage, marquage, …) et permettre aux entrepreneurs de se regrouper pour développer leur offre ou accéder à des services partagés.
En 2020, l’ouverture de la ligne 15 du réseau Grand Paris Express et de sa gare Arcueil-Cachan va entrainer l’émergence d’un pôle urbain qui va concurrencer le centre ville actuel.
Nous avons pour objectif pendant ce mandat d’y renforcer l’installation de commerces et de services de proximité. Un inventaire des locaux vacants visera à leur rendre une utilité commerciale, sociale, associative ou coopérative.

place ovale
Pour dynamiser le centre-ville, nous reverrons certains concepts comme celui du marché de Noël ou d’autres manifestations de ce type pour les intégrer dans le tissu commercial au lieu de les cantonner dans des lieux isolés comme actuellement.
Enfin, nous ferons du bas de la rue Guichard une véritable croisée des chemins piétonniers en supprimant le petit parking situé à côté de la Croix Rouge pour en faire un lieu de rencontres et nous lancerons une étude de faisabilité technique et financière sur le réaménagement des places Eustache Deschamps et Jacques Carat pour favoriser la fluidité piétonne depuis le quartier Camille Desmoulins et permettre là aussi la création de lieux de convivialité.

ENS 1

Maintenant que le départ de l’ENS a été acté pour 2018, nous engagerons  sans tarder une réflexion sur le devenir de cette partie du campus dans l’optique d’un projet en lien avec le développement universitaire de Campus Santé.

 

Proposition n°8 : Aider à l’insertion ou à la réinsertion professionnelle de tous et à tout âge

Conscients qu’il existe déjà certaines initiatives visant à communiquer sur l’emploi et les métiers, nous fusionnerons l’ensemble de ces événements en un seul et unique « Forum des Métiers, de l’Emploi Local et de la Formation ». Ce nouveau temps fort de la vie cachanaise sera ouvert aux personnes en recherche d’emploi, de stage ou d’information sur leur orientation, aux artisans, commerçants et professionnels désireux de se faire connaître auprès de la population locale ainsi qu’aux organismes en charge de la formation et de l’orientation des personnes.
Les jeunes sont les principales victimes de la crise de l’emploi que nous traversons : nous permettrons davantage de rencontres entre les employeurs dont l’activité est installée à Cachan et les jeunes en recherche d’emploi grâce au développement de la Mission Locale, des « jobs d’été » et du « Forum des Métiers, de l’Emploi Local et de la Formation ».
Parfaitement conscients que les difficultés professionnelles ne concernent pas que les jeunes, nous mettrons en place de nouveaux dispositifs et partenariats visant à aider les seniors à retrouver une activité. Nous développerons également l’entraide et le bénévolat en permettant à tous ceux qui le souhaitent de s’informer sur les dispositifs mis en œuvre et de s’impliquer dans la structure de leur choix.
La Ville s’emploiera à favoriser la recherche d’emploi de proximité pour les Cachanais en coordonnant les actions de la Mission Locale et de l’ensemble des autres partenaires travaillant sur cette thématique. Le périmètre de la gare Arcueil-Cachan sera conçu pour être un lieu permettant de proposer des services innovants gérés par une régie municipale et qui seront donc créatrices d’emplois et qui amélioreront les conditions et le cadre de vie de chacun.
De plus, nous introduirons des clauses d’insertion dans les appels d’offres publics pour chaque chantier qui s’ouvrira sur la ville. Ce dispositif permettra de réserver une partie des emplois induits par ces aménagements aux personnes en voie de réinsertion professionnelle.

rue pietonne commercante