Gérard Najman

gerard_web_270_270

Gérard Najman, militant de Décidons Notre Ville

J’ai 65 ans, j’habite sur le Coteau de Cachan depuis 1980. Je suis marié avec deux enfants et trois petits enfants.

Diplômé de l’École Centrale de Paris et titulaire d’un MBA de dirigeant, j’ai effectué toute ma carrière dans le domaine de la politique des déplacements et de l’urbanisme. Je suis en retraite depuis deux ans.

Je me suis engagé dans la vie associative à Cachan, dès 1981, comme président de l’association de parents à la crèche Albert Camus de la Plaine, puis en 1990, par la création de l’Association des Riverains pour l’amélioration de la qualité de vie sur le Coteau de Cachan dont je fus le président fondateur jusqu’en 1995.

Je n’ai jamais été encarté dans un parti, même si, dans les années 70, j’ai été très proche du PSU. Dans ces mêmes années, j’ai travaillé au sein d’une entreprise autogérée par ses salariés-actionnaires. J’ai ainsi pratiqué concrètement le système économique auquel je croyais.

Lors des élections municipales de 1983 à Cachan, j’ai voté pour la liste du Front autogestionnaire dont la signature était Décidons Notre Ville. C’est en 1989 à l’issue des élections municipales que j’ai rejoint cette association politique, connue sous le nom de DNV. En choisissant de militer à DNV, je me suis engagé dans la réflexion et les actions menées dans le domaine de l’urbanisme.

En 1995, devenu président de DNV, j’ai conduit sa liste aux élections municipales et, dans le cadre de la politique de rotation de nos élus, j’ai siégé pendant 18 mois en tant qu’élu minoritaire.

J’ai continué jusqu’au début 2001 à présider DNV, dans un contexte marqué par le développement de la ZAC Desmoulins, la révision du Plan d’Occupation des Sols, la création du Conseil des Jeunes, le démarrage de la réhabilitation des logements sociaux. C’est la période où DNV a lancé son journal trimestriel L’aqueduc.

Après un accord politique passé en 2001 entre DNV et Jean-Yves Le Bouillonnec, j’ai été investi avec trois autres membres pour participer à cette liste. A la demande du maire, j’ai assuré la délégation à la vie scolaire et péri-scolaire et à la restauration scolaire. En tant que conseiller communautaire de la Communauté d’Agglomération du Val de Bièvre (CAVB), je me suis beaucoup impliqué dans le Plan Local des Déplacements.
Pendant ce premier mandat, j’ai beaucoup appris, notamment en travaillant étroitement avec les services municipaux, et j’ai mis en œuvre de nouvelles méthodes de travail avec les associations de parents d’élèves et avec les élus impliqués dans les conseils d’école.

L’union a été reconduite en 2008 avec un accroissement du nombre d’élus DNV au sein de la municipalité. En tant que maire-adjoint j’ai exercé une délégation centrée sur le domaine scolaire en y ajoutant l’enseignement secondaire.
Au sein de l’agglomération de Val de Bièvre, j’ai assumé la présidence de la commission Environnement, Transports, Déplacements et Développement Durable et celle du groupe des élus Gauche citoyenne, en en travaillant sur des dossiers importants : Grand Paris Express, collecte des déchets, recommandations environnementales….

Ces deux mandats municipaux ont été passionnants. Le second a été rendu difficile par des désaccords sur la méthode de gouvernance au sein de la municipalité et les choix de développement urbain du maire. Le Plan Local d’Urbanisme a été l’élément déclenchant d’un divorce qui s’est concrétisé en fin de mandat par la décision de présenter une liste autonome Cachan Ensemble.

Je souhaite maintenant apporter mon expérience à cette équipe talentueuse pour un mandat qui sera pour moi le dernier, consacré à la période de préfiguration de la future Métropole du Grand Paris.