PLU : une modification aussi restreinte ne suffit pas !

plu_cachan

L’enquête publique sur la modification du Plan Local d’Urbanisme (PLU) a été ouverte entre le 14 septembre et le 16 octobre 2015.

Notre collectif Cachan Ensemble a communiqué au commissaire-enquêteur ses analyses du nouveau zonage et de la réglementation modifiée proposés pour les zones UH.

Dans une première partie, il expose les incohérences relevées entre la situation de la Ville après 5 années d’application du PLU, et le Projet d’Aménagement et de Développement Durable (PADD) qui définit les orientations du PLU et les objectifs sur lesquels la Ville de Cachan s’est engagée dans des démarches contractuelles supra-communales telles que le Plan Local de l’Habitat (PLH) et le Contrat de Développement Territorial Campus Sciences et Santé.

Rien ne semble prévu dans les textes pour évaluer au fil du temps la réalité du terrain et le devenir de notre territoire. Les habitants, eux, constatent les problèmes et les transformations rapides de leur environnement quotidien, sans disposer des outils pour en comprendre les raisons. Des associations d’habitants ont déposé ou déposent des recours contre le PLU, contre certains permis de construire mais assistent impuissants à l’édification de nouveaux immeubles problématiques.

Cachan Ensemble a analysé ces incohérences et a transmis ses conclusions au commissaire-enquêteur pour qu’il les enregistre dans son rapport d’enquête publique.

Cachan Ensemble promeut une ville où la mixité sociale doit être répartie dans ses différents quartiers, et ainsi dans ses différentes écoles, en incluant dans tout nouveau programme 30% de logements sociaux, une ville dans laquelle l’emploi peut être développé en commençant par maintenir les activités artisanales et commerciales existantes, une ville qui protège son patrimoine bâti et paysager.

Nous considérons que, par rapport à ces objectifs, le PADD est pertinent mais que la réglementation du PLU, trop permissive et peu exigeante en matière de prescriptions environnementales, détruit un écosystème « banlieusard » auquel nous attachons du prix, promeut une densité excessive de construction à vocation presque exclusive d’habitation de type promotionnel (Cogedim, Akérys, …..) sans prise en compte de critères écologiques ambitieux et sans proposer pour autant de véritable urbanité.

Ces dérives étaient prévisibles. Elles avaient déjà été annoncées dans le document préparé en 2010 par Décidons Notre Ville et Europe Ecologie – Les Verts. (voir la page PLU du blog DNV). Nos propositions concernaient des modifications de zonages, une meilleure prise en compte des critères écologiques dans les constructions et un plus grand respect du patrimoine bâti.

Le registre de l’enquête publique contient des contributions émanant d’associations ou de groupes d’habitants ou même parfois d’un seul habitant qui traduisent bien la pertinence de notre propos. Nous y faisons référence dans notre dossier, avec l’accord des personnes concernées, pour les faire connaitre sans pour autant les porter en tant que collectif.

Dans la deuxième partie du rapport, un certain nombre de propositions sont faites pour la prise en compte des enjeux climatiques dans les constructions, des cheminements doux et de la place de la nature en ville pour éviter les ilots de chaleur.

Nous, Cachan Ensemble, souhaitons la transcription de ces analyses et interrogations dans le rapport d’enquête publique dont c’est la vocation.
Nous, Cachan Ensemble, espérons être entendu dans la défense de l’intérêt commun !

Lire le dossier : Contribution de Cachan Ensemble sur la modification du Plan Local d’Urbanisme de Cachan