Proposer, débattre et décider notre ville ensemble

Proposer, débattre et décider notre ville ensemble

Proposer, débattre et décider notre ville ensemble

Le mandat électoral n’est pas une carte blanche donnée à quelques personnes pour six ans.
Notre équipe veillera à ce que la démocratie municipale soit à la fois :

– représentative, car la municipalité prendra la responsabilité des décisions partagées;

– délibérative, par la mise en place d’instances de participation locale efficaces et porteuses d’une réelle capacité d’action et de décision avec les habitants ;

– participative, car elle constitue un rempart contre les communautarismes et permet la cohabitation harmonieuse et l’expression citoyenne de tous.

Et c’est dans cet esprit qu’elle s’engage à respecter la charte Anticor.

vue cachan paris

Proposition n°1 : Développer le pouvoir d’agir de tous les habitants

A partir d’un bilan sur les cinq comités de quartier, nous proposons de leur donner un nouvel élan, et de renforcer leur pouvoir en leur donnant un statut de conseils citoyens : véritable assemblée, dotée d’un budget propre, ils permettront l’émergence de besoins partagés. Les habitants seront invités à se prononcer sur les décisions engageant la cité. Nous nous engageons à ce que tout projet municipal, ou dont la municipalité est informée, soit présenté en conseil citoyen dans un délai permettant un débat et une médiation avant décision.
Nous veillerons à assurer une formation permettant aux différents acteurs de mieux se connaître et travailler efficacement ensemble (habitants, élus agents municipaux, associatifs)
Les résidents étrangers non citoyens de l’Union européenne n’ont pas le droit de vote aux élections municipales. Parce que nous sommes favorables au vote des étrangers non communautaires, nous élargirons le domaine de compétence et renforcerons le rôle du Conseil des Étrangers en lui donnant un statut consultatif auprès du Conseil municipal afin qu’il puisse donner un avis sur les sujets qui concernent les Cachanais d’une manière générale et pas seulement ceux liés à leur situation de « personnes étrangères ».

Proposition n°2 : Maîtriser et rendre transparent l’usage des impôts locaux

L’examen de la situation financière de la ville montre que :

l’endettement par habitant est très élevé : 1 700 €/habitant contre 1 000 € en moyenne dans les communes équivalentes. Cette dette peut s’aggraver à cause d’une politique d’acquisition foncière très élevée (17 M€ d’encours) dont la cohérence et l’utilité ne sont pas vraiment trans- parentes, ni l’objet d’un débat avec les citoyens. La charge de cette dette pèse sur notre budget.
l’équilibre du budget repose de plus en plus sur les ménages cachanais : en 10 ans, la part des impôts locaux payés par les ménages est passée de 30 % à plus de 40 % du total des ressources.
À terme, cette politique risque de peser sur les finances communales et les impôts locaux. Or ces derniers ne prennent que très peu en compte les revenus et donc pèsent plus pour les habitants les plus modestes.

graph dette

Dans ce contexte :

– nous veillerons à publier des documents explicites et compréhensibles sur les choix budgétaires faits et à faire ;
– nous viserons à accroître les recettes par un accueil plus dynamique de PME afin d’équilibrer la charge fiscale entre les impôts des ménages et les prélèvements de l’activité économique ;
– nous mettrons en place un plan d’investissements sur 6 ans, débattu et réévalué chaque année dans la transparence après consultation des habitants, pour éviter toute dérive sur la dette et les impôts locaux ;
pour assurer la qualité des services publics tout en contrôlant leurs coûts, nous maintiendrons les régies municipales (comme la collecte des déchets). Lorsque le contexte réglementaire le permet, nous reprendrons en régie ou en gestion coopérative, les services publics actuellement en délégation (comme l’eau ou la géothermie).

 

cachan_sa_mairie

Proposition n°3 : Un maire à temps plein s’appuyant sur une équipe d’élus responsabilisés

Notre maire se consacrera pleinement à ses missions pour Cachan et s’engagera à ne pas cumuler son mandat avec d’autres mandats électifs.
En véritable coordinateur de la municipalité, il s’appuiera sur des élus responsabilisés, en garantissant une prise de décision concertée et largement partagée. En rupture avec le modèle actuel – et afin de garantir de vrais débats – nous nous engagerons à ce qu’aucun groupe politique ne dispose de la majorité absolue ni au sein du conseil municipal, ni même au sein de notre majorité.
Nous donnerons à l’opposition les moyens de travailler en lui fournissant en amont les informations nécessaires à l’émergence d’un vrai débat démocratique sur les différents dossiers communaux.

Plusieurs outils seront mis en œuvre pour favoriser l’expression des Cachanais :

– les grands projets d’aménagement de maîtrise d’ouvrage communale (plan de la gare, découverte de la Bièvre, …) ainsi que les choix d’investissements stratégiques (écoles, piscine, gymnase, énergie, …) feront l’objet d’une large consultation des habitants : prise en compte du cahier de préconisations du Comité de quartier ouest-nord pour la gare, cafés citoyens pour la Bièvre, à l’instar de ce qui s’est pratiqué dans les communes voisines.

– nous mettrons en place un droit de pétition qui permettra, avec 300 signatures d’habitants, de faire inscrire un sujet à l’ordre du jour du Conseil municipal. Le cas échéant, cela pourra déboucher sur un referendum d’initiative locale.

– nous mettrons en place des commissions extra-municipales sur les grandes thématiques de notre projet (éducation, développement social, santé, cadre de vie, …) qui regrouperont autour d’une même table les élus, les professionnels compétents, le personnel communal et des habitants concernés par ces sujets. Nous donnerons des moyens pour la formation des membres de ces commissions.

– nous organiserons des débats ouverts sur la question des finances, occasions pour tous les Cachanais de se saisir du moment fondamental de la vie d’une commune qu’est le vote du budget.

Nous parviendrons alors à une prise de décision concertée dont la pertinence et la viabilité sortiront renforcées.